Minimalisme, désencombrement et bien-être

Chez Objectif Minimalisme, le minimalisme – en tant que mode de vie –, et le désencombrement sont nos « chevaux de bataille ».

Bien appréhendé, le minimalisme apporte de nombreux bienfaits dans plusieurs aspects, domaines de sa vie.

De ce fait, nous avons souhaité ici faire un focus sur le bien-être, les changements positifs qu’apportent le minimalisme au quotidien et sur le long terme.

👉 (Note de Mylène : ceci est un article invité de Marion Geyres, retrouvez cette talentueuse rédactrice web ici)

Le minimalisme en quelques mots

Philosophie minimaliste
Photo de @halfpoint (de Canva)

Pour commencer, qu’est-ce que le minimalisme 🤔 ?

Cela se présente comme un art de vivre, qui a pour objectifs de réduire les croyances limitantes, les corvées, les devoirs au maximum…

Un mode de vie avec tout son vocabulaire, ses ambitions, ses objectifs, ses avantages et inconvénients.

Comme le précise linternaute.fr, le minimalisme est globalement une « recherche de méthodes ou de solutions permettant de faire le moins d’efforts ou le moins de changements possibles ». 

Selon vos objectifs de vie, votre intérieur… C’est souvent un peu plus complexe qu’il n’y paraît 😊.

Dans les grandes lignes, le minimalisme est un mode de vie mettant en avant la sobriété, la simplicité volontaire…

En effet, adopter le minimalisme, c’est revenir à l’essentiel, réévaluer ses possessions matérielles, se débarrasser du superflu, posséder moins pour vivre mieux et bien plus !

Concrètement, ce mode de vie s’est répandu en occident, en partie en réponse à la surconsommation, mais pas uniquement…

En effet, de nombreux experts ont constaté les effets du minimalisme en termes de réduction de stress, de bien-être et de meilleur état mental général.

Origines et influences du minimalisme

Fumio Sasaki et Marie Kondo, au Japon, sont les pionniers du minimalisme tel que nous l’envisageons aujourd’hui.

Grâce à eux, on constate les effets du minimalisme aussi bien en termes d’actions de rangement que de développement personnel de manière plus générale.

Par exemple, Marie Kondo, nous invite notamment à nous entourer d’objets beaux, utiles – uniquement ceux qui nous provoquent des émotions positives et contribuent à notre bien-être.

Fumio Sasaki Minimaliste japonais
Fumio Sasaki

En veillant à s’entourer de possessions matérielles qui sont davantage utiles, on se simplifie la vie et on accède au bonheur avec beaucoup plus de sens.

En effet, le minimalisme, c’est obtenir du bonheur, un certain bien-être à travers nos expériences, nos relations, nos rencontres…

Marie Kondo professionnelle du rangement
Marie Kondo

Aux États-Unis, l’influence du minimalisme née du duo américain « The Minimalists » est constitué de Joshua Fields et Ryan Nicodemus.

À travers leur célèbre citation :

« aime les autres, utilise les choses, parce que l’inverse ne marche jamais » ;

Ils soulignent que ce sont pas nécessairement les possessions matérielles qui sont problématiques, mais qu’il faut essayer de privilégier la qualité à la quantité, et pas l’accumulation.

Joshua Fields et Ryan Nicodemu "The minimalists"
Joshua Fields (à gauche) et Ryan Nicodemus 

Étant donné que la qualité et les émotions, les valeurs qu’ont les objets peuvent être très subjectifs et varier énormément selon les personnes ; il convient d’y aller progressivement et d’adapter le minimalisme à soi.

Minimalisme et bien-être

Sérénité un sentiment procuré par le minimalisme

Minimalisme et bien-être sont souvent liés, car les principes du minimalisme peuvent avoir un impact positif sur le bien-être mental et émotionnel d’une personne.

En simplifiant sa vie et en réduisant le désordre, le minimalisme peut contribuer à réduire le stress et l’anxiété. Il peut également aider les individus à se concentrer sur ce qui est vraiment important pour eux, ce qui peut conduire à un plus grand sens du but et de l’accomplissement…  

En outre, en désencombrant l’espace physique, le minimalisme peut favoriser les sentiments de calme et d’ordre. Cependant, il est important de noter que le minimalisme doit être considéré comme un outil, et non comme un objectif. Il ne s’agit pas d’avoir moins, mais de faire de la place pour ce qui compte.

Ainsi, en intégrant le minimalisme dans votre vie, vous allez gagner en qualité de vie, en équilibre – essentiel au bien-être et au bonheur. 

Minimalisme, simplification et désencombrement

Comme vous le voyez, minimalisme et bien-être sont étroitement liés. Le minimalisme est une sorte de philosophie de vie qui encourage la simplification et le désencombrement afin d’améliorer son bien-être, équilibre personnel, familial… Un des principes clés du minimalisme est de se concentrer sur l’essentiel et de se débarrasser de ce qui ne nous sert pas réellement.

Le minimalisme s’applique aussi bien aux domaines de notre vie, qu’à la nourriture, aux vêtements, aux objets, aux relations… Comme avec le tri, le rangement des objets est plus simple, le minimalisme se commence tout d’abord avec  les deux principaux généraux suivants :

  1. Désencombrement : concerne le fait de se débarrasser ce qui encombre, de libérer de l’espace… Ce sont deux donc principes fondamentaux, positifs et qui contribuent directement à votre quiétude.
  2. Simplification : c’est un processus qui vise à rendre plus simple, pour une meilleure compréhension et engendrer moins de fatigue.

Le désencombrement concerne le fait de se débarrasser ce qui encombre, de libérer de l’espace… 

Ce sont de ce fait deux principes fondamentaux, positifs et qui contribuent directement à votre quiétude.

Devenir minimaliste

Devenir minimaliste, une transformation

Comme l’exprime climate.selectra.com, devenir « minimaliste, c’est adopter un nouveau mode de vie, une nouvelle façon de vivre et de consommer. Cela commence par le désencombrement, le rangement, l’organisation de la maison, puis son temps libre et ses relations » … 

Globalement, voici quelques étapes pour devenir minimaliste, le rester et incorporer plus de positif, de bien-être dans sa vie :

🔸 1.  S’informer sur le minimalisme ;
🔸 2. Faire un état des lieux de sa vie, de ses habitudes de consommation, etc. ;
🔸 3. Prendre conscience de son niveau d’attachement aux objets ;
🔸 4. Apprendre à faire le tri ;
🔸 5. Résister à ses pulsions d’achats ;
🔸 6. Apprendre à déléguer et à optimiser son emploi du temps.

Le but, c’est de ne pas passer sa vie à ranger, c’est de sentir bien, dans un environnement serein, optimal, simple et qui nous correspond.

Gagner en sérénité et se concentrer sur notre vie de famille, nos rêves… Ce qui a réellement de l’importance dans notre vie.

La vision d’Objectif Minimalisme concernant le minimalisme

Vision du minimalisme de Mylène Legrand
Mylène Legrand (au centre)

Pour Mylène, la créatrice d’Objectif Minimalisme, le minimalisme est à la fois un art de vivre, qui nous permet d’accéder à plus de sérénité au quotidien, mais aussi un outil qui nous aide à réaliser nos rêves les plus fous… !

Pour la partie « art de vivre », cela permet d’avoir une vie plus agréable avec plus de sens. 

Comme elle l’explique, vous avez plus de temps au quotidien pour vous et ce que vous aimez. Désencombré du superflu et de ce qui vous freinait dans votre vie, vous êtes plus zen.

De plus, ce sont également des outils pour choisir tout simplement la vie que vous souhaitez mener !

Grâce au minimalisme, vous allez enfin :

  • ⭐ Reprendre le contrôle sur l’une de vos ressources les plus chères : votre temps ! ;
  • ⭐ Davantage et mieux accomplir vos projets de vie : vous vous concentrez pour atteindre les objectifs qui vous tiennent à cœur ;
  • ⭐ Apprendre la discipline en créant de nouvelles habitudes ;
  • ⭐ Gagner une énergie qui vous donne la force de vous entourer du meilleur – tant sur l’aspect matériel que relationnel.
  • ⭐ Car oui, au début, on commence par la partie matérielle qui est la plus facile, mais ensuite, on fait aussi évoluer tout le reste !

Dégagé de ses fausses obligations et des relations stériles, on se sent mieux…


« Au lieu de voir le minimalisme uniquement sous un prisme négatif, de frustration, de réduction, de séparation, j’appréhende le minimalisme comme un choix, quelque chose de joyeux, de positif. À mon sens, cela offre tellement d’avantages que je souhaite faire découvrir ce mode de vie à un maximum de personnes !! ».

Fiabilité, sérieux, tout en ajoutant des notes d’humour et de légèreté ; voici mes meilleurs complices pour faire adopter et aimer la simplicité.

Vous souhaitez adopter le minimalisme dès à présent et mettre plus de bien-être au cœur de votre maison et de votre vie 😊 ?

👉 Téléchargez immédiatement la Masterclass « les 3 clés indispensables pour trier facilement et faire de la place chez soi » + votre e-book dédié « Simplifier sa maison pour simplifier sa vie »

Grâce au minimalisme, vous gagnerez bien plus que du bien-être 😉 !!

Crédit photo : Canva

Partager l'article :
Posts created 14
  • Merci pour cet article très complet. Je suis actuellement à la recherche d’une vie plus minimaliste, et je trouve qu’il n’y a que du positif, même si certaines mauvaises habitudes sont difficiles à perdre

  • Ah! Se débarrasser de ce dont on a pas besoin et résister à l’envie d’acheter des choses inutiles. Ça libère l’esprit, le regard, et surtout ça donne de l’énergie. Merci pour ce bel article, très bien écrit! Je vais suivre ton site avec beaucoup d’intérêt.

  • Entièrement convaincue par la méthode ! Je ne peux pas dire que je suis minimaliste mais le désencombrement fait partie de mes reflexes. Il est devenu un art de vivre et ma vie a réellement changé depuis ce jour là.

  • J’ai toujours eu du mal à trier et à jeter/vendre mes affaires… mon astuce : donner ce qu’on n’utilise pas à une association caritative – parce que du coup, en faisant plaisir à une personne dans le besoin, on se sépare le cœur léger 🙂

  • « Privilégier la qualité à la quantité »
    J’ai toujours été un peu minimaliste mais sans vraiment m’y investir jusqu’a il y a quelques mois je dirais et il est vrai que cela fait beaucoup de bien !

    Je ne suis pas encore au top du top mais je vais mettre ce blog en favoris pour parfaire ma démarche 😉

    Merci pour ce partage !

  • Merci pour votre article. Je m’intéresse vraiment au minimaliste, je trouve qu’il n’y a que des avantages. Je trouve que la société de consommation nous pousse toujours plus à la consommation, et à jeter les appareils qui ont un défaut, au lieu de les réparer .

  • Revillard Diane dit :

    Merci pour votre article plein d’optimiste, je n’avais jamais vu le minimaliste sous l’angle de déléguer, c’est une approche très intéressante à explorer.

  • J’aime beaucoup la citation de Joshuya et Ryan.
    Je suis admirative des personnes qui se lancent dans le minimalisme, mais surtout qui y reste. Périodiquement je m’y mets, mais je lâche en cours de route.

  • Le minimalisme, on en rêve, mais ce n’est pas évident. Effectivement, les objets portent une certaine valeur, certainement surévaluée. Avec le temps on accumule… Et surtout, on ne sait pas toujours comment se débarrasser des objets. Et ce fameux « ça peut toujours servir… »

  • Articles similaires

    Commencez à saisir votre recherche ci-dessus et pressez Entrée pour rechercher. ESC pour annuler.

    Retour en haut
    >